historique

La roulotte fut associée aux « bohémiens », Gitans, Tsiganes dans l’imaginaire populaire, bien qu’ils ne commencèrent à l’utiliser qu’au XIXe siècle.
Les roulottes reflètent l’âme du voyageur, une parenthèse…
Elles font partie de notre imaginaire… demeures idéales de l’homme libre, elles ouvrent portes et fenêtres sur des horizons nouveaux. C’est une invitation permanente au voyage et à celui de l’esprit. Les roulottes aujourd’hui ne se déplacent plus mais accompagnent toujours le voyage spirituel.
La roulotte nous permet de réinventer une nouvelle histoire…
Le lit en alcôve, fermé par un rideau devient l’emblème de la sieste, une invitation au farniente…
Nichées au fond d’un jardin, elles invitent les plus sédentaires à un voyage de rêve, quelque part entre « dedans » et « dehors »…
Indissociable des peuples errants, la roulotte porte en elle leurs coutumes et histoires.

« Au-delà du simple moyen de locomotion et d’habitat,
la roulotte est un endroit sacré.»